No man's land

Tout ceci n'est qu'un rêve
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le carnet de route de Shemhazai

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le carnet de route de Shemhazai   Dim 25 Jan - 19:07

Carnet de bord de Shemhazai



Chapitre I : Mon arrivée sur Mars

Elle s'est effectuée il y a quelques heure, peut-etre meme quelques jours.

Je me reveillai ce matin même avec un mauvais mal de tête et des douleurs musculaires. Mes yeux s accoutumèrent lentement a la pénombre de la pièce. J'étais sur un lit metalique doté d un mince matelas blanc et d'une couverture de la même couleur. La pièce en question était plutot petite , les revetements muraux étaient metaliques. Le mur du fond était traversé par une large fenetre fermée par un epais rideau de fer. Il semblait y avoir au dehors un vent violent qui projettait de petites pierres sur le blindage du rideau.
J'étais plutot mal à l'aise, mon regard traversait la pièce s arretant ca et la sur de complexes machines dotées de LED rouges ou vertes.
En verité j'étais terrifié.
Quelques secondes après mon réveil une porte située devant moi s'ouvrit dans un bruit de piston. Une silhouette imposante se dessina dans l'encadrement. Avançant de deux pas, éclairé d'une lumière blafarde provenant de l autre pièce, je pu apercevoir l'homme qui me faisait face.
Il revetait un scaphandre jaune parsemé d 'impacts et tenait son casque sous le bras. Son visage était blème, ses yeux cernés et de fines cicatrices zébrait ses tempes.
La vision d'un etabli ou était entassé plusieurs tronçonneuses et autres lames circulaires dans le fond de la seconde pièce n 'était pas pour me rassurer.
L'homme en scaphandre avait d'ailleurs probablement du remarqué mon malaise. Il s'approcha et se presenta avec un sourir chaleureux.
Il s'appellait Laxa. Je lui rendit son sourir et Laxa reprit la parole et m'expliqua alors comment il m'avait trouvé.
J'aurai survecu au crash de ma capsule de survie sur le sol martien et c est au cours d'une nuit de creuse qu'il m'aurait trouvé inanimé et m'aurait rammené dans son buker de survie.
Pendant que mon interlocuteur me relatait ces informations je fouillai ma mémoire à la recherche des evenements qui s était deroulé avant mon arrivée....mais rien ne me venait a l esprit. Je n avais ni le souvenir de cette capsule, ni d un voyage spatial vers mars.
J' ai passé le reste de la journée chez ce Laxa, il m'a expliqué la vie sur mars au sein de la firme. Je suis devenu selon ses dires son converti, condamné a creuser pour terraformer la planète...quelle veine!
Laxa me raccompagna dans la soirée a mon bunker personnel, il était semblable au sien et aurait appartenu à un terraformeur porté disparu.
Malgrès toutes ces histoires sordides Laxa avait était très patient et amical a mon egard j'imagine que je pourrai lui faire confiance. Il m'a d'ailleurs donné rendez vous dans 2 jours je devrai l attendre dans ce bunker.
Avant de partir laxa me tendit un pendentif argenté ornée d'une plaque ou était gravé en lettres capitales le mot : Shemhazai
Il m'expliqua que c'était le seul objet qui figurait dans ma capsule de survie et me demanda si je m'appellai ainsi.
Bien que n'en ayant aucune idée je repondit que oui et il s'eloigna en me souhaitant une bonne soirée
Je mis en ordre mon bunker et m occuppa a griffoner ces quelques lignes sur ce carnet. Quelle etrange histoire! J aimerai pouvoir avoir l'envie de rentrer chez moi.... Mais chez moi ou est-ce? Mon esprit ne peut etre plus perturbé, dans ma tête se melent les assimilations des paroles de Laxa et la quète incessante et vaine de mes souvenirs.
Pour eviter de me tracasser sur cette amnésie j'irai tester mon materiel de creuse dès cette nuit.
Je tiendrai egalement à jour ce carnet regulierement car j'ai le sentiment qu'une aventure importante commence pour moi ici sur Mars...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnet de route de Shemhazai   Dim 25 Jan - 19:09

Chapitre II : Dans mon bunker


Il était environ vingt-trois heures lorsque je rendai à mon garage. Une fois la lourde porte ouverte je pu observé une vaste pièce éclairée par plusieurs néons fixés aux murs. Devant moi figurait un établi jonché de divers outils
Au fond du garage, une étagère qui contenait plusieurs ouvrages sur la mécanique et une vitrine ou figurait mon scaphandre semblable à celui que Laxa portait dans l'après midi.
Il y avait au milieu de la pièce un rover : un rustyboy 1 . Ce dernier était mal en point, il lui manquait une patte, plusieurs boulons avait été otées du chassis, le reservoir d'huile avait abondamment fuit sur un journal chiffoné, qui devait servir à éponger, et une gerbe de fils sectionnés pendaient au niveau du cou.
Quelle poisse! ce rover devait, selon laxa, me fournir une analyse detaillée de la carte martienne afin que je puisse choisir la parcelle la plus avantageuse pour aller creuser!
Je pensai tout d'abord ramener l'engin à la firme pour qu'ils me le reparent mais curieux je me mis a feuilleter le manuel du rustyboy qui était dans la bibliothèque. Après une brève lecture je trouvai que les réparations conseillées ne semblait pas si difficile que cela.
Je commencai par remplacer la durite percée qui injectait l'huile du reservoir dans le moteur puis revissait les boulons de manière à étanchéifier le rover. Rebrancher les fils fut plus complexe et je du jongler entre schémas explicatifs du livre, poste à souder et pince coupante.
Il ne me restait plus qu'à dégrippé les articulations de la patte défaite avant de la remonter.
Je me lavai les mains et constatai que j'étais resté trois bonnes heures dans ce garage. Elles étaient passé fort vite. La mécanique de cette machine me passionait et je me laissai rever à mes antecedants. Peut être avais je déjà remonté ce genre d'engins.
J'éjectai le rustyboy ainsi reparé, consulta la console et repera une parcelle pas très loin d'ici, plutot accessible et dont le sol semblait riche.
J'enfilai donc mon scaphandre, graissai ma pelle à verrin et entrai dans le sas. La depressurisation fut rapide et je partis creuser.
Ma combinaison ne devait pas être exposé plus de trente minutes à l'atmosphère martien. Je pris donc soin de ne pas trainer et avant de rentrer j'entassai le minerai dans une trieuse qui jouxtait mon bunker.
Une fois rentré je ne pu m'empecher de fourrer mon nez dans les bouquins de mécanique et d'electronique en sirotant un coffee booster. On y parlait de béhémoths et autres kréators, j'ai hate de voir cela!
Je vais maintenant retourner creuser, mon sentiment d'angoisse et de solitude se dissipe peu à peu grace a la fierté qu avait occasionné mes aptitudes mécaniques de cette nuit.

Jour 1 et 2


Dernière édition par Shemhazai le Dim 25 Jan - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le carnet de route de Shemhazai   Dim 25 Jan - 19:10

Chapitre III : Le bar du cratère.

Cela fait deux jours que je suis sur Mars. Je me suis accoutumé tant bien que mal à cet univers. Mon synthétiseur et ma trieuse autant que mon scaphandre et ma pelle font désormais parti de mon quotidien.
Je finissai l'une de mes rations ce matin lorsque vers onze heures Laxa pénetrai mon sas! Je me hatai de lui autoriser l'accès à mon bunker, cela faisait presque quarante-huit heures que la solitude me rongeait. Je lui proposai de manger quelque chose mais il refusa poliment et m'invita a le suivre. Quelques minutes plus tard, scaphandre équipés nous retraversions le sas en sens inverse. Nous montâmes dans son betrayal et nous parcourûmes plusieurs kilomètres silencieusement. Nous nous arretâmes devant un grand batiment équipé d'une enseigne lumineuse de couleurs rouge sur laquelle on pouvait lire : Bar Du Cratère.
Une fois à l'interieur je deposai mon scaphandre dans un petit hall. Des bruits de conversations animées provenait de la salle voisine. Laxa ouvrit la porte et rentra dans le bar, je le precedai.
Après deux jours mornes de creuses regulières ce moment fut comme une explosion des sens. Une centaines de terraformeurs vaquaient à diverses occupations. Le bar était tennu par un grand robot gris qui servait des verres a tour de bras. Les discussions allaient bon trains et se mélaient alegrement à un morceau rock émis par un jukebox. Une douce odeur d'encens m'ennivrai (ou était-ce les vapeurs d'alcool?). Tandis que certains descendaient leurs verres en silence d'autre animaient des debats avec conviction.
Un terraformeur nommé Skarogne sauta sur le bar en criant a qui voulait l'entendre qu'il payait une tournée. C'est alors que je me retrouvai avec ma première psychobières en main. Une fois decapsulée Laxa me conseilla le cul-sec. Chose que je ne put réalisé tant la première gorgée me brula la gorge. Un gout etonnement savoureux pour bière aussi forte!
Je terminai tout juste ma bouteille quand Laxa me tira par la manche. Il me planta devant deux de ses amis qu'il me présenta comme Nanor et Kilya.
Je ne regrette pas ces nouvelles rencontres! Nanor fût plutôt jovial, il parlait avec entrain de la vie sur Mars avec tantot des pointes d'ironie. Kilya était plus calme mais elle m'écoutait avec attention et ses paroles étaient douces et reconfortantes. Nanor m'offrit une seconde bouteille et nous trinquames avec un autre terraformeur nommé Moimeme. En d'autre circonstance j'aurai trouvé ce nom pretentieux mais il semblait au contraire humble et aimable.
Kilya me fit remarquer que Moimeme Nanor, Laxa et elle appartenait à un même syndicat. Ne sachant pas vraiment de quoi il s'agissait je lui repondai par un sourir.
A Seize heures je decidai de rentrer, l'heure avait tourné bien vite dans ce bar mais il était temps de retourner creuser. Je saluai Moimeme et Nanor et Kilya me gratifia d'une bise qui apporta un peu plus de couleur a mes joues deja rosies par la psychobière.
Laxa me raccompagna à mon bunker,je le remerciai chaleureusement pour cette sortie et je partai creuser dans la foulée le sourir aux lèvres! Avec mes nouvelles rencontres et la decouverte de ce bar ma vie sur Mars sera surement un peu plus distrayante !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le carnet de route de Shemhazai   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le carnet de route de Shemhazai
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petites infos sur le carnet de route
» jour férié travaillé, le 1er mai!
» bonne route joel
» Arrêt de travail suite à un accident sur la route
» Avenant 4 - Modification de la feuille de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No man's land :: Niveau I :: Role play-
Sauter vers: